La disparition des sols

La disparition des sols en quelques chiffres : 60% des sols sont biologiquement morts. En France, la disparition des sols n’est absolument pas médiatique mais son impact sur nos vies est tout aussi préoccupant que celui des abeilles. Le sol, cette couche de terre cultivable, ne dépasse pas en moyenne 20 à 40 cm. Une surface de sol biologiquement mort peu disparaître en  quelques années en raison de l’érosion due principalement à la pluie et au vent. Or il faut environ 10 000 ans à la nature pour  produire 1 cm de terre cultivable !

Sur notre planète seulement 11 % des terres sont cultivables. Ces 11 % fournissent 99 % de notre nourriture (FAO : Food and Agriculture Organization of the United Nations). Or nous perdons à cause de l’érosion environ 1,2 % de ces terres par an !

Si la terre disparaît, la vie disparaîtra.

Pourquoi avons-nous besoin des sols ?

Le sol a plusieurs fonctions :

  • Il héberge un écosystème complexe, premier maillon de la vie sur terre. La flore et la faune du sol représentent 80% de la vie sur terre. La faune du sol est constituée de plusieurs milliards d’insectes à l’hectare et la flore du sol est constituée de milliards de milliards de milliards de bactéries et de champignons à l’hectare.
  • Il permet de produire des récoltes, 95% de nos besoins alimentaires
  • Il stocke le carbone et l’azote de l’atmosphère en milliards de tonnes
  • Il retient les eaux de pluie et de ruissellement. .

Les sols morts sont à l’origine des inondations à répétition que nous vivons. Un sol vivant peut absorber 100 ml d’eau de pluie par heure alors qu’un sol mort ne peut absorber qu’1 ml d’eau par heure soit 100 fois moins.

Lire : le sol sur wikipedia

Quel serait l’impact de la disparition des sols ?

La Commission européenne estime que la dégradation des sols est devenue un problème grave pour notre sécurité alimentaire et pour le changement climatique. 33 millions d’hectares sont concernés en Europe. A titre de comparaison, cela représente l’équivalent de 60 % des terres agricoles françaises.

Chaque jour, nous sommes de plus en plus nombreux sur la planète avec de moins en moins de terres cultivables pour nourrir les hommes !

La principale cause de la disparition des sols est une pratique agricole « IRRESPONSABLE » avec des labours profonds, des engins trop lourds, et l’usage de pesticides.

Réparer les sols

Nous ré-ensemençons biologiquement des sols morts à partir de nos sols vivants.   Le ré-ensemencement biologique est un travail délicat de transplantation qui s’étale sur 3 à 5 ans minimum. BEEodiv fait un suivi trimestriel du ré-ensemencement biologique des sols et corrige les éventuelles dérives.

Lire la suite : réparer les abeilles